Ecoutez cet article

Arrivé ce mardi 11 décembre 2018 à Lubumbashi, la coalition Lamuka accuse les autorités d’entraver la tournée de Martin Fayulu, son candidat à la présidentielle, dans le cadre de la campagne électorale.

La coalition de l’opposition dénonce une inégalité des moyens de battre campagne. D’après la coalition Lamuka, le candidat du FCC (Front Commun pour le Congo, Ndlr) jouit des moyens de l’Etat et circule librement dans différentes provinces du pays.

« La République dite démocratique du Congo ne pouvait pas vivre comme ça. Nous sommes tombés très bas par rapport au comportement du régime de Kabila. Nous sommes dans une période de la campagne électorale où tout le monde devrait avoir les mêmes chances de battre campagne. Déjà au départ, Shadary utilise les puissances publiques en sa faveur, les moyens de l’Etat. Mais nous avons trois avions et cinq hélicoptères qu’on a interdit de circuler. Là il ne reste qu’un seul petit avion de huit places avec lequel nous nous déplaçons », a dit Eve Bazaïba, directrice adjointe de la campagne électorale de Martin Fayulu.

Le cortège de Martin Fayulu n’a pas pu entrer à la Cité des jeunes pour le meeting. La police a bloqué la route sur le boulevard Sendwe où 4 jeeps de la police sont stationnées.

Shadary avait lancé sa campagne électorale à Lubumbashi où il avait tenu un meeting au stade Kibassa-Maliba, dans la commune de la Kenya.

Fidèle Bwirhonde, depuis Lubumbashi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici