Écoutez cet article

Après le nul (1-1), à Kinshasa, les Léopards ont un nouveau rendez-vous avec les Lions de l’Atlas ce mardi. Cette fois, à Casablanca, là où la sélection Maroc est adoubée, vénérée, poussée par des supporters survoltés, cotés parmi les meilleurs du continent.

Bluffés par la supériorité technique leurs adversaires lors du match aller, les Léopards ont besoin d’un miracle, d’un exploit pour se qualifier au Royaume Chérifien. Mais avec quelle équipe Hector Cuper s’avancera-t-il dans cette mission revêche ?

Considérant la disponibilité de Meschack Elia, et le niveau de forme affiché par Cédric Bakambu à Kinshasa, des cartes seront (peut-être) redistribuées, les plans de l’Argentin devraient sans doute connaître des bouleversements par rapport au match aller. Vendredi dernier, il avait choisi son habituel 4-4-2, qui s’est au final, révélé moins efficace, ses Léopards dévorés au milieu de terrain par les Marocains.

Le choix du dispositif et les hommes

Faut-il reconduire le 4-4-2 ou revenir dans le classique 4-3-3 qui offre plus de manœuvres aux ailiers ? Pas si sûr que Cuper change son schéma auquel il s’est fortement attaché, le changement d’hommes est quant à lui, inéluctable. Arthur Masuaku éligible, Marcel Tisserand postule pour récupérer sa place en charnière centrale, des choix à faire par le sélectionneur sont multiples.

Quel que soit le dispositif tactique, ou les joueurs qui vont l’animer, l’important pour les Léopards, sera d’être solides derrière, et efficaces en attaque. Cette efficacité qui a fait défaut à Kinshasa. Peu importe la manière, le Congo attend sa qualification à la Coupe du Monde 2022. Rien de plus !

Isaac B’ampendee
Footrdc

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici