Ecoutez cet article

Les mouvements citoyens continuent toujours à décrier l’insécurité persistante dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Dans une déclaration conjointe faite à la presse ce jeudi 15 avril 2021 à Kinshasa, Ces activistes recommandent au président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de concrétiser ses promesses de campagne électorale, celle « de mettre fin aux massacres à Beni et à l’insécurité grandissante dans l’Est du pays ».

“Les promesses du Chef de l’État ont été renouvelées à travers ses divers discours sur l’état de la Nation et ses rencontres avec les Congolais. Nous lui demandons d’organiser l’armée et tous les services de la défense nationale pour que les égorgeurs de Beni soient connus et qu’ils soient poussés à la défaite”, peut-on lire dans cette déclaration signée par 80 mouvements citoyens.

Ils demandent également au chef de l’Etat d’exercer « son leadership au sein de l’Union Africaine pour qu’une collaboration spéciale sur la question de la paix à Beni soit trouvée ».

Outre le président de la République, ces mouvements citoyens ont formulé des recommandations au Premier ministre Sama Lukonde et au Parlement Congolais, entre autres de tout mettre en œuvre pour aligner la question sécuritaire dans les priorités du nouveau gouvernement ainsi que de voter une loi mémorielle déclarant le 23 novembre comme la journée de la mémoire « Ukumbusho » , reconnaissant les millions des victimes des conflits armés en RDC et annonçant un tribunal international pour la RDC.

Rappelons que depuis quelques jours, les mouvements citoyens et groupes de pression de l’Est du pays organisent des manifestations pour exiger le départ de la Monusco du sol congolais.

Jeancy Nsingi
4pouvoir

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici