Ecoutez cet article

Au cours de la conférence de presse conjointe avec les porte-paroles de l’armée et de la police du mercredi 01 décembre, le ministre Patrick Muyaya a déclaré tout haut que le gouvernement est conscient de la gravité de leur choix de la mutualisation des forces entre la RDC et l’Ouganda pour combattre les ADF et ils assument ce choix.

Le porte-parole du gouvernement a également précisé à la presse, qu’au soir du 29 novembre, il n’y avait aucun élément ougandais en RDC : “La vidéo qui a circulé [30 novembre] sur les réseaux sociaux faisant état de l’entrée des éléments ougandais en RDC date du 25 mai 2021 à l’occasion de la visite du commandant du secteur opérationnel du grand nord”, a expliqué le porte-parole du gouvernement.

”Faites nous confiance, nous amenons le changement de narratif, nous ne pouvons pas mentir”, a martelé le ministre Patrick Muyaya.

De sa part, le général Kasonga, porte-parole de l’armée, a tenu à rassurer l’opinion publique que les sites visés le mardi dernier par les frappes aériennes et les tirs d’artillerie sont des camps des ADF situés en forêt, aucun village, aucune ville de la République démocratique du Congo n’a été visé.

Daniel Aloterembi
Media Congo Press

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici