Ecoutez cet article

Le candidat malheureux à la dernière présidentielle ne compte pas reculer. Il est déterminé à obtenir de l’Assemblée Nationale, l’adoption de sa proposition de loi qui vise notamment le verrouillage de certains postes de souverainetés.

« Le Chef de l’État n’a pas dit qu’il est contre notre proposition. Même si notre proposition n’a pas le soutien du Chef de l’État mais qu’elle a le soutien de la majorité des congolais, cette proposition va passer. Il n’est pas question de retirer notre proposition de loi », a expliqué Noël Tshiani.

Et pour ce rendre compte de la manière dont cette proposition est examinée au sein du bureau d’études de l’Assemblée Nationale, Noël Tshiani promet qu’ « au courant de cette semaine, je compte voir les autorités de l’Assemblée pour m’assurer que le traitement qui doit être réservé à notre proposition est bien effectué. Et va savoir quand est-ce on pourrait convoquer le débat là-dessus », a-t-il assuré.

Noël Tshiani se dit au moins fier que le Chef de l’État ait reconnu que la proposition qui a été initiée « par moi et déposée à l’Assemblée Nationale à travers le député Nsingi Pululu doit être traité au niveau de l’Assemblée Nationale ».

Répondant au Chef de l’État sur la question de savoir « est-ce qu’il faut être congolais de Père et de mère pour être utile au pays ? », Noël Tshiani estime que, « tous les congolais sont appelés à être utile a leur pays. Mais nous devons être sélectif dans le choix de dirigeants dans l’avenir », a-t-il martelé.

La Tribune Plus
MCP

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici