Ecoutez cet article

Lors d’une interview réalisée hier jeudi 03 juin à Kinshasa, par le journaliste Jean Pierre Kayembe, Noël Tshiani l’initiateur de la proposition de loi sur la nationalité congolaise a réagir face aux propos tenus par Moïse Katumbi récemment à Lubumbashi.

Noël Tshiani ancien candidat à l’élection présidentielle du 31 décembre de 2018, a fait savoir que au cours de cette émission publiée sur les réseaux sociaux que :

« cet individu n’a pas mon niveau d’études que j’ai, ni l’expérience professionnelle, ni le niveau d’intégrité que j’ai donc nous ne sommes pas comparable dans les groupes des gens qui se révoltent dans les différents médias. Je suis quelqu’un de très respectueux à travers le monde. Et si eux pensent qu’ils sont sérieux parce qu’ils ont volé les matières premières et avec ça ils pensent manipulé les médias avec l’argent sale j’ai respecte leurs avis. » A-t-il déclaré Noël Tshiani.

En effet, depuis le tweet de Noël Tshiani sur le verrouillage de la présidence par des congolais de père et de mère les réactions fusent de partout pour condamner avec fermeté absolue cette idée, mais alors d’autres personnes soutiennent les démarches entamé par Noël Tshiani.

Rappelons que, cet entretien avec l’ancien fonctionnaire de la banque mondiale Noël Tshiani s’est terminé en queue de poisson.

Hervé Kabwatila
Allo

DiaspoRDC TV

2 COMMENTAIRES

  1. Eduquer s’avère le rôle de tout intellectuel. Au lieu d’insulter publiquement, persuader les esprits endormis à l’aide des arguments convaincants. Bien que ta proposition de loi raisonne sans équivoque dans tout esprit chauviniste, l’impolitesse te donnerait tort. L’on devient universitaire pour servir sa population et non pas pour dénigrer ceux qui n’ont pas eu la chance de poursuivre leurs études. Appends à contenir tes émotions.
    Zacharie Bilenge Mwadi Wanyama Kawena Ne Musambi

  2. Correction
    Eduquer s’avère le rôle de tout intellectuel. Au lieu d’insulter publiquement, persuader les esprits endormis à l’aide des arguments convaincants. Bien que ta proposition de loi résonne sans équivoque dans tout esprit chauviniste, l’impolitesse te donnerait tort. L’on devient universitaire pour servir sa population et non pas pour dénigrer ceux qui n’ont pas eu la chance de poursuivre leurs études. Appends à contenir tes émotions.
    Zacharie Bilenge Mwadi Wanyama Kawena Ne Musambi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici