Ecoutez cet article

Dans une interview accordée à la Radio France Internationale, ce vendredi 5 novembre, Patrick Muyaya Katembwe porte parole du Gouvernement a éclairé l’opinion sur les retombées des voyages réalisés par le Président de la République.

“Pour ne parler que du Glasgow, le Président ramène 500 millions de dollars pour la protection de nos forêts. Alors s’il faut aller dans les chiffres, il faut parler du G20, il n’y a pas longtemps, le G20 a accordé des facilités pour des pays africains, et la RDC a bénéficié de 1.5 milliard en Droits des Tirages Spéciaux (DTS)”, dit-il.

D’après Patrick Muyaya, ces voyages, tant décriés par la population, n’étaient pas du simple tourisme. C’est une suite logique au regard des responsabilités que le Président de la République assume sur le plan continental.

‘’Il ne faut pas non plus oublier que le Président de la République est président de l’Union Africaine. C’est lui qui porte toutes les causes africaines aujourd’hui, entre autres la lutte contre la Covid-19, la sécurité, climat … de ce fait, le Président de la République a, à son corps défendant, souvent l’obligation de prendre l’avion pour voyager”.

Le ministre de la Communication et des Médias a rappelé le contexte difficile que le pays a traversé le conduisant à son isolement entre 2016 et 2018. Un isolement qui ne reflète pas la vocation de la RDC qui est censé jouer un rôle de premier plan tenant compte de sa position géopolitique.

Plus de 4 milliards de USD rapportés en moins d’une année suite aux voyages du Président

‘’Nous sommes au mois de novembre débutant, pour cette année, la République a gagné 4 milliards de USD du fait des déplacements du Président de la République”. Et de poursuivre, “nous avons repris le programme avec le FMI(Fonds monétaire international) à travers la Facilité Elargie du Crédit, c’est 1,5 milliards; ensuite, il y a le DTS 1,5 milliards, aujourd’hui nous avons atteint le record en termes de réserve 3,3 milliards jamais atteints par le passé. Il y a le milliard qu’on a récupéré le mois dernier chez le Qataris, et si je compte le 500 millions pour les forêts, nous sommes à plus de 4 milliards en une année”.

“Donc aucun voyage du président de la République n’a été fait sans que cela ne rapporte quelque chose au pays. Je crois qu’ici il y a un problème de communication, et d’ailleurs nous sommes entrain de travailler pour l’améliorer”, a-t-il souligné.

Notons que, pour des raisons de redevabilité vis-à-vis de la population, le ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya Katembwe promet d’organiser, dès son retour à Kinshasa, un briefing avec son collègue des finances pour fixer l’opinion sur les retombées économiques des différents voyages effectués par le Président au cours de cette année.

Hénoc Mpongo
Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici