Ecoutez cet article

Félix Tshisekedi, président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et Vital Kamerhe, président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) ont quitté la ville de Goma (Nord-Kivu) ce jeudi 6 décembre 2018 pour se rendre à Bukavu dans la province du Sud-Kivu en passant par le village Kataya.

En pleine campagne électorale, les deux opposants sont en campagne électorale pour le ticket qu’il compose. La veille, ils étaient en conférence de presse. Ils étaient revenus sur leur engagement commun, les difficultés qu’ils éprouveraient à battre campagne.

«Nous devrions partir à Walikale, il y a des complications de l’État. Lui qui est censé nous protéger nous tous au lieu de nous donner les autorisations, ils ont compliqué. Nous étions déterminé à partir à Walikale, les avions ne nous appartiennent pas, le pilote a été intimidé et on a refusé que les avions soient loués à l’opposition », explique Vital Kamerhe, directeur national de campagne de Félix Tshisekedi, candidat président du CACH.

Dans leurs précédents meetings, ils tentent de convaincre l’électorat à travers le pays en promettant notamment plusieurs reformes une fois au pouvoir dont l’instauration d’un Etat d’un état de droit, qui selon eux passe par l’indépendance de la justice.

Lire aussiBeni : Fayulu réaffirme la volonté de restaurer la paix une fois élu

Stanis Bujakera Tshiamala

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici