Ecoutez cet article

Le ministre près le Premier ministre rejette le nombre de 800 conseillers opérant à la Primature avancés par l’ex-Dircab, Michel Somwe. Me Tshibangu Kalala, puisque c’est de lui qu’il s’agit parle plutôt de quelque 300 conseillers et autres chargés d’études.

Tshibangu Kalala, qui se considère comme le centre de la Primature, s’est cependant réservé de se prononcer sur le volume de l’enveloppe des rémunérations du cabinet du Premier ministre. Il revient au Premier ministre, Bruno Tshibala, de fixer d’autorité le salaire de tout un chacun à la Primature, soutient-il.

Le ministre près le Premier ministre indique tout simplement que cette enveloppe n’a guère changé depuis l’époque de Matata Ponyo.

Des états du suivi budgétaire des institutions publiques et des ministères émis chaque mois par le ministère du Budget, il nous revient qu’au 31 janvier 2018, la Primature avait sollicité plus de 3.5 milliards de FC (3.574.210.835 FC pour être precis), pour la rubrique « dépenses du personnel », en clair, la paie.

Mais au niveau de l’ordonnancement, entre le Budget et les Finances, les crédits sollicités ont été pratiquement réduits de moitié, et la Banque centrale n’a décaissé que 1.576.733.562 FC. Au Budget, l’on indique que ces chiffres obtenus le 2 février 2018 ne sont que provisoires donc susceptibles d’être revus à la hausse.

Autres paiements effectués par la Banque centrale au profit de la Primature, plus de 1.2 milliard de FC au titre des « transferts et interventions de l’Etat » et quelque 299.250.000 FC pour l’acquisition « des biens et matériels ».

Par contre, les 72.565.042 FC que la Primature avait sollicité au titre « des dépenses de prestation » pour le mois de janvier 2018 n’avaient pas été décaissés au 2 février 2018, selon la note du ministère du Budget.

Pold Levi
Le Maximum

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici