Invité à comparaître comme “renseignant”, le chef de la police de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo est absent à l’audience en procédure de flagrance qui a débuté ce vendredi 8 novembre 2019 à la Haute Cour militaire sur le meurtre de l’administrateur gestionnaire adjoint du Centre de santé de référence Vijana.

Lors de l’appel nominal des renseignants, le nom du général Sylvano Kasongo a même été cité par le juge.

Cependant, le Major Charly et les autres témoins ainsi que renseignants de la partie civile sont bel et bien présents.

Ils n’ont pas encore été entendus. Actuellement, ils sont gardés loin de salle d’audience pour qu’ils ne puissent pas avoir le contenu du procès afin de faire leurs témoignages en toute impartialité.

Outre l’audition des témoins et renseignants, la Haute Cour militaire procédera aussi à la visualisation de la vidéo du meurtre de Belvis Nkunku Ilo.

Merveil Molo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici