La Cour d’appel de Kinshasa-Gombe a renvoyé l’affaire Kamerhe et consorts dans le procès dit 100 jours à 2 semaines soit au 7 août 2020.

Selon les informations en notre possession, l’affaire a été renvoyée pour permettre la régularisation de la saisine, à l’égard des parties prenantes au procès.

Entre-temps, Vital Kamerhe et ses coaccusés restent à la prison centrale de Makala, où ils sont détenus depuis avril dernier.

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) a été condamné en première instance à 20 ans des travaux forcés et 10 ans d’inéligibilité.

Rachel Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici