Ecoutez cet article

Devant les femmes de l’Union pour la Démocratie et le progrès Social (UDPS) et de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), réunies ce lundi 4 décembre 2018 à Caritas, Félix Tshisekedi a pris l’engagement d’éradiquer dans la société congolaise le phénomène de mariage précoce, une fois élu président au scrutin du 23 décembre.

“Il n’est plus question de marier des filles mineures en République Démocratique du Congo ” a martelé le candidat commun de la coalition “Cap pour le changement”.

A cet effet, ce dernier a fait savoir qu’il va instruire son Premier ministre Vital Kamerhe de faire adopter au parlement une loi contre le mariage des filles mineures.

Félix Tshisekedi a mis en garde ceux qui s’adonnent à cette pratique dans les villages.

Pour le candidat numéro 20 à la présidentielle du 23 décembre, la coalition “Cap pour le changement” fera de la lutte contre le mariage précoce son cheval de bataille afin de garantir à la jeune fille congolaise le droit à l’éducation.

“Éduquer une femme c’est éduquer une nation ” a -t-il souligné, avant de faire l’éloge de sa mère qui a soutenu son défunt père, Étienne Tshisekedi dans la lutte pour la démocratie et l’État de droit en République Démocratique du Congo.

Prenant la parole à son tour, Vital Kamerhe a déploré que depuis 1960 en République Démocratique du Congo, aucune femme n’a été 1er ministre , ministre de la défense, de l’intérieur ou des finances.

Le directeur de campagne de Félix Tshisekedi a fait savoir que la promotion du genre est une priorité du programme de la coalition Fatshivit.

Pour ce faire, Vital Kamerhe a déclaré que dans le gouvernement de Félix Tshisekedi qu’il dirigera comme Premier ministre , les femmes occuperont les ministères de souveraineté.

MCP

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici