Ecoutez cet article

Les propos tenus par le président Félix Tshisekedi à Lodja, dernière étape de sa tournée au Kasaï, suscitent une vive polémique. S’exprimant sur les actes de corruption et de megestion enracinés en RDC, le chef de l’État a fait comprendre à l’assistance en lingala de manière approximative que la RDC se trouvait dans un état d’agonie et qu’il y avait plus rien à détruire. Indigné, Prince Epenge, un des communicateurs de Lamuka, appelle le Chef de l’état à démissionner.

D’après ce communicateur, les propos utilisés par le Chef de l’état appellent à une forme de résignation.  » Ce sont des propos extrêmement graves et dangereux. D’où vient plus de 50 millions qu’il a offert aux députés sous forme de Jeep, d’où vient l’argent détourné pendant son programme de 100 jours », s’est-il interrogé.

Et de poursuivre :  » Le message qu’il a voulu lancer à la population c’est de n’espérer rien de lui parce que le pays a été détruit depuis longtemps. Il doit tirer les conséquences. Félix Tshisekedi doit démissionner…Ce n’est pas le Congo qui est détruit, mais il faut changer l’homme politique congolais »

Dans le lot de réactions, la sénatrice Francine Muyumba s’est inscrite en faux contre les propos du chef de l’État.

« Congo ekufa te M. le Président, ça fait mal. Une dose du patriotisme svp, tout sauf ça. Un Président ne devrait pas dire ça. Il y a lieu de présenter des excuses à la Nation.

Nous sommes une Nation débout et plein d’espoir. Notre génération continue à se battre pour le Congo », a-t-elle réagi sur son compte Twitter.

Le chef de l’état projette, dans les prochains jours, une tournée dans d’autres coins de la RDC.

Opinion-info

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici