Ecoutez cet article

Florent Ibenge a une nouvelle fois abordé la question du relèvement de VClub devant la presse, bien que ses raisons pour justifier les échecs de VClub deviennent inlassablement assourdissantes pour certains, estimant qu’il se plaint un peu trop. Autant arrêter d’entraîner si les conditions ne sont pas celles qu’il voudrait ; transpirant l’optimum. Cette fois comme toutes les précédentes, le coach de l’AS VClub s’est exprimé avec plein de sérénité et surtout de sincérité, faisant l’autopsie d’un club qu’il guide depuis huit ans, sans manquer de proposer des pistes de solutions. C’était en conférence de presse d’avant-match (vs El Merreikh) ce jeudi.

Que faut-il pour que les choses marchent à nouveau à l’AS VClub ? Voici quelques extraits de la réponse de Florent Ibenge.

  • Conserver les joueurs. “Il faut regarder la réalité en face. On est loin de ces grandes équipes. Il faut qu’on arrange, qu’on arrange le fait que nos joueurs ne partent plus autant. Ce qui ne sera pas encore le cas, parce qu’ils sont déjà contactés”.
  • Éviter l’éternel recommencement. “Si vous perdez votre effectif, à chaque fois, il faut recommencer pour pouvoir avoir une assise. Ça prend du temps et chaque année, on recommence”.
  • Ne pas oublier la formation. “Il faut qu’on ait notre centre de formation à nouveau opérationnel. Il faut qu’on ait l’apport de nos supporters pour pouvoir amener des joueurs à l’étranger, qui vont nous rapporter un peu plus”.
  • La restructuration s’impose. “Qu’on restructure notre club, pour qu’on voit tout le fossé qui nous sépare des autres et qu’on puisse le combler, notamment aussi dans la formation”.

Isaac B’ampendee
Footrdc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici