Ecoutez cet article

Après la pluie de ce mardi 15 octobre 2019, dans la capitale Kinshasa, “les érosions qui ravagent le cimetière de Mbenseke ont évolué. Des tombeaux se sont écroulés. Les restes des corps humains apparaissent au grand jour jusqu’à la chaussée”, alerte le bourgmestre de la commune de Mont-Ngafula.

Sur TOP CONGO FM, Tryphon Woobin indique “qu’il ne suffit que de deux ou trois pluies pour que la route de Matadi soit complètement coupée”.

Marche de colère

“C’est tellement déplorable que la population a manifesté ce matin. Ils ont barré la route. La Police les a dispersés”.

Le bourgmestre estime que “cette façon de se comporter n’est pas bien parce qu’il y a des malades qu’on amène à l’hôpital et à la morgue de Kasangulu”.

Barick Bwematelwa
Top Congo FM

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici