Ecoutez cet article

Dans le budget 2022 présenté par le 1er ministre, Sama Lukonde devant les députés, quelque 812.442.436 FC, environ 400.000 dollars sont réservés à l’opposition politique au titre de fonds spécial d’intervention du gouvernement.

Par ce temps d’avant-veilles des élections tant réclamées, tout compte fait nombre. Et 400.000 dollars, ce n’est pas rien. Question, qui du Front commun pour le Congo (FCC) et de Lamuka aile Fayulu/Muzito aura donc droit à la cagnotte de Sama Lukonde ? En RDC, l’opposition n’est guère organisée politiquement, point de porte-parole, si ce n’est des rencontres circonstancielles pour des actions sans lendemain. En son temps, Matata Ponyo, sinon son ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi Kibol Mvul, s’en justifiait pour affecter les crédits prévus pour l’opposition à d’autres fins.

FCC et Lamuka/Fayulu sont, le moins que l’on puisse dire, encore trop loin de faire route ensemble. Une amitié renouvelée exige plus de prudence qu’une nouvelle amitié. Martin Fayulu et Adolphe Muzito sont visiblement réticents à l’accolade tendue par les FCC. Ils ont brillé par leur absence lors de la dernière marche de l’opposition et des laïcs catholiques, quand Ramazani Shadary, Tshibala, et les autres faucons du FCC en ont tiré profit dans l’espoir de se refaire une certaine virginité politique. Ce que ne digèrent nullement nombre des leaders laïcs catholiques. « Le FCC, mais c’est la fosse commune des Congolais! », s’était même emporté l’un d’eux, préférant retourner chez lui, plutôt que de marcher avec « ceux qui sont responsables du chaos généralisé en RDC », poursuivait-il.

Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici