Ecoutez cet article

Devant la presse mardi 03 mars 2018 à Kinshasa, le président de la plateforme A13 (Alliance de 13 partis politiques), Roger Lumbala, a brossé l’actualité politique actuelle : La décision du CNSA de méconnaître l’UDPS-Tshibala, le retour de Bruno Tshibala et les élections en R.D.Congo.

Parlant du Premier ministre Tshibala, Roger Lumbala a loué la qualité de son travail à la tête du gouvernement.
il a précisé que le chef du gouvernement est allé en Europe pour les soins médicaux pendant environ un mois, et il est de retour pour continuer son combat.
Le gouvernement Tshibala a dans ses missions, faire des recettes pour financer les élections libres, démocratiques et transparentes, d’après R. Lumbala. Ce qu’il arrive à réaliser, se réjouit-il

Pendant plus de 5 ans la RDC n’a jamais constitué une réserve à la banque centrale, pour une fois depuis que Bruno Tshibala est au pouvoir, il a réussi à avoir plus d’un milliard de dollars américains en réserve, dit-il. C’est pas de l’argent en circulation mais en réserve en cas de problème, a-t-il indiqué.

Et de poursuivre, « L’autre mission du gouvernement Tshibala c’est la sécurisation de la RD Congo. Le problème Kamwina Nsapu est à mettre dans l’actif du bilan du gouvernement Tshibala, selon R. Lumbala.

« Vous pouvez vous promener jusqu’à des heures tardives les policiers ne vont pas vous déranger, tout ça c’est parce qu’il y a eu au niveau du ministère de l’intérieur une situation impulsée par le Premier Ministre qui fait qu’aujourd’hui nous avons la sécurité dans la ville de Kinshasa », se félicite-t-il.

En revanche Roger Lumbala n’a pas été tendre envers son ancien allié Joseph Olengha Nkoy et son institution le CNSA.

Désapprouvant la non reconnaîssance de l’UDPS-Tshibala, R. Lumbala estime que le » CNSA ne peut pas se substituer aux ministères de l’intérieur qui gère les partis politiques ».

Selon le numéro un de A13 a fait observer que le problème du dédoublement a préexisté au CNSA dont la mission est de gérer le dédoublement des partis politique. Depuis 2001, il y a l’UDPS qui s’était déjà dédoublée (UDPS/Kibassa et UDPS/ Tshisekedi), a-t-il rappelé.

« Le rôle du CNSA c’est de trouver l’accalmie, la sérénité parce que nous devons aller aux élections. ce n’est pas de mettre de l’huile sur le feu », a-t-il conseillé.

Pour R. Lumbala, le CNSA n’a pas fait son travail.

« C’est pourquoi quand j’avais dit qu’il faut encadrer notre jeune frère Olengha Nkoyi pour l’aider à comprendre la mission qui lui ai assignée, les gens pensaient que c’est une exagération de ma part, aujourd’hui il a jeté le doute dans l’esprit des citoyens congolais. » a-t-il ajouté.

Quant à savoir quel UDPS est reprise dans la liste remise par le ministère de l’intérieur à la CENI, R. Lumbala confirme que les trois partis sont dans la course aux élections.

Actuellement, ajoute-t-il, la décision du CNSA n’a aucune valeur, l’option a déjà été levée par le gouvernement selon laquelle les 3 UDPS vont s’engager dans les élections pour que le meilleur gagne.

« Le CNSA ne peut pas se substituer à la justice congolaise. Le CNSA est une institution d’appui à la démocratie comme la CENI, le CSAC… » , à déclaré l’ancien ministre au commerce extérieur.

Roger Lumbala a demandé la démission de J. Olengha au niveau du CNSA et au niveau du Rassemblement.
Il a aussi demandé pardon au peuple congolais pour avoir fait confiance au président du CNSA.

Par ailleurs, Lumbala a remarqué que tous les acteurs politiques qui hier allaient dans la rue pour obtenir une transition sans Joseph Kabila sont d’accord avec les élections.

« Nous avons réussi à convaincre nos compatriotes. Les manifestions se sont arrêtées », se félicite-t-il.

Le peuple congolais a besoin des élections libres démocratiques et transparentes car dans notre pays nous n’avons pas une crise politique mais plutôt une crise de légitimité, a-t-il conclu.

J.K.

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici