Ecoutez cet article

Tirs croisés sur le Chef de l’État, Félix Tshisekedi. Le Registre des appareils Mobiles, la gratuité de l’enseignement de base, la construction du marché central sans planification, constituent des questions qui divisent plus qu’elles n’unissent les Congolais.

Noël Tshiani, un acteur politique en République démocratique du Congo, juge incompressible ces sujets d’actualités qui défraient la chronique.

« RAM ne se justifie pas. La gratuité est mal réfléchie et planifiée. La destruction du grand marché sans planification de la suite est une erreur. Le paiement des fonctionnaires au taux de 920 au lieu de 2000 FC pour $1 provoque des grèves. L’absence du Smig favorise des abus. », a écrit cet ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018 sur son compte Twitter.

Notez que le président Félix Tshisekedi a fait, et fait face à de vives critiques notamment sur la taxe sur le Registre des appareils mobiles (RAM), et la gratuité de l’enseignement de base instaurée un an après son accession à la magistrature.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici