Ecoutez cet article

Le Front commun pour le Congo (FCC) décide, après le rejet de sa motion de censure contre le ministre des PT-NTIC, de passer à la vitesse supérieure, visant à récolter des signatures, pour une motion de censure contre tout le gouvernement Sama Lukonde.

« Nous vous annonçons, de manière solennelle, que nous passons à la vitesse supérieure c’est-à-dire qu’au lieu uniquement du ministre de PT-NTIC, nous allons désormais commencer à récolter des signatures pour une motion de censure contre tout le gouvernement Sama Lukonde », prévient le député Didier Manara, coordonnateur du FCC à l’Assemblée nationale.

Et de se rassurer : « nous allons l’obtenir dans un bref délai. Nous, comme FCC, n’allons pas accepter que cette population soit assujettie de cette manière là ».

La motion de défiance initiée contre le ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’information (PT-NTIC), Augustin Kibassa a été rejetée le mercredi par le bureau de l’Assemblée nationale dirigé par Christophe Mbosso.

Après la destitution de Jeanine Mabunda, alors présidente de l’Assemblée nationale, une fidèle de Joseph Kabila, Félix Tshisekedi avait annoncé en 2020, la fin de la coalition qu’il formait avec son prédécesseur.

Cette majorité qui appartenait à Joseph Kabila est constituée de 391 députés nationaux, venus en grande partie du regroupement du prédécesseur de Félix Tshisekedi.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici