Ecoutez cet article

Pas d’effroi, ni remords, le ministre Kibassa sera ce mardi dans quelques heures devant les députés pour les éclairer davantage sur la taxe RAM.

Les assurances sont données par son assistant de presse, Joseph Kazadi qui confirme que le patron des PTN-TIC demeure serein. « Le ministre des PTN-TIC Augustin Kibassa a préparé des réponses, il va donc se présenter devant les élus nationaux pour répondre à toutes les questions qui lui ont été posées à la plénière de la fois passée », a-t-il déclaré sur Top Congo FM.

D’après lui, Augustin Kibassa n’a rien à craindre car l’affaire du Registre des appareils mobiles, reste une question qui engage le gouvernement. « Le RAM n’est pas une affaire de l’individu Kibassa, le RAM qui est une recommandation de l’Union internationale des télécommunications, a été mise en place en RDC par un décret du Premier ministre (…) », a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne la motion de défiance des élus FCC contre le ministre Kibassa, M. Kazadi estime que cela est une expression de la démocratie. Toutefois, a-t-il conclu, cette procédure ne signifie pas que le patron du secteur tombe automatiquement.

« Nous avons lu cette information à travers les médias et les réseaux sociaux. Nous sommes en démocratie, chacun a le droit de s’exprimer mais ça ne veut pas dire que comme ils ont déposé une motion de défiance, automatiquement le ministre Kibassa tombe ». Très clair, Kibassa reste droit dans ses bottes. Il est déterminé à faire face à l’orage. Apparemment, il ne se reproche de rien et croit quitter l’hémicycle tête haute.

Ainsi, certains élus, à l’instar de Juvénal Munubo, proposent déjà l’installation d’une commission parlementaire pour approfondir la problématique liée au RAM.

Patrick Mputu
Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici