Le secrétaire général intérimaire de l’UDPS, Augustin Kabuya a, dans une correspondance adressée au secrétaire général chargé des relations avec les partis politiques au ministère de l’intérieur, fustigé le fait que ce dernier ait décidé en faveur de l’installation d’un directoire à la tête de l’UDPS ” sans que l’exécutif du parti n’ait accordé son approbation”.

” Je viens de prendre connaissance de votre lettre mieux spécifiée en concerne, par laquelle vous semblez faciliter l’installation d’un directoire et la tenue d’un congrès à l’UDPS, ce qui ne vous a jamais été demandé par les personnalités habilité à engager notre parti “, a écrit Augustin Kabuya le 20 mai dernier.

Il l’accuse également de semer le désordre et l’averti qu’il sera le seul responsable de la zizanie qui peut advenir.

” Point n’est besoin pour moi de vous rappeler que votre lettre, qui n’est ni conforme ni à l’esprit ni à la lettre de nos statuts, porte les germes d’un désordre aux conséquences incalculables dans notre parti, dont nous vous tiendrons personnellement responsable devant les instances compétentes de notre pays “, déclare Augustin Kabuya.

Augustin Kabuya demande par ailleurs au secrétaire général chargé des relations avec les partis politiques de retirer sa lettre.

” Au regard de ce qui précède et sans délais, je vous saurai gré de retirer le terme de votre précitée, sans quoi, l’UDPS se verra dans l’obligation de se prévaloir comme de droit “, conclut-t-il.

Élu Président de la République, Félix Tshisekedi, alors président de l’UDPS, avait donné mandat à Jean Marc Kabund d’assumer son intérim durant cette période d’indisponibilité. Depuis, des voix se lèvent au sein du parti présidentiel pour exiger la mise en place d’un directoire et l’organisation d’un congrès qui aboutira à l’élection des nouveaux animateurs du parti. Le 13 mai dernier le secrétaire général chargé des relations avec les partis politiques du ministère de l’intérieur avait donné son avis favorable à Victor Wankenda, président de la convention démocratique du parti (CDP), l’une des parties qui devraient composer le directoire, pour la mise en place de ce comité afin d’organiser un congrès.

Plusieurs cadres dont les députés Paul Tshilumbu et Peter Kazadi, l’ancien secrétaire général du parti Jacquemain Shabani ont créé un mouvement appelé “Sauvons l’UDPS”. Ces hauts cadres du parti de Limete qui n’ont jamais approuvé le statut du président a.i de Jean Marc Kabund et de SG a.i d’Augustin Kabuya exigent l’installation d’un directoire pour mettre fin au régime des intérimaires au sein du parti.

Ivan Kasongo
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici