Ecoutez cet article

Après Emirats Arabes Unis, France ou encore Cameroun, la RDC a organisé le rapatriement de 160 congolais dont 9 bébés bloqués en Afrique du Sud, à cause de la pandémie de la Covid-19.

L’avion transportant ces ressortissants congolais a atterri mardi 19 mai, d’abord à l’aéroport de Luano à Lubumbashi où 49 personnes ont débarqué, et ensuite à l’aéroport de N’djili à Kinshasa, où la ministre des affaires étrangères a accueilli les autres membres de ce groupe.

Devant la presse, la ministre Marie Tumba Nzeza a réaffirmé la détermination du gouvernement, principalement du chef de l’État de rapatrier tous les congolais bloqués à l’extérieur.

“Le message que nous lançons est que partout où se trouvent les Congolais, quand ils sont en difficultés, le gouvernement de son pays est là pour leur venir en aide. C’est ce que nous faisons, et ce que nous voulons montrer, pas pour amuser la galerie, mais nous le croyons profondément. Le gouvernement de notre pays a le devoir de venir en aide à ses ressortissants où qu’ils se trouvent. C’est-ce que le président de la République nous recommande dans ses nombreux discours…”, a dit la ministre des affaires étrangères.

Elle a, en même temps, ajouté que le gouvernement est en train de suivre la situation des autres congolais bloqués notamment, en Turquie pour un rapatriement rapide.

À noter que pour ce qui est de l’Afrique du Sud, trois rotations sont prévues pour ramener plus ou moins 420 ressortissants congolais en confinement dans ce pays.

Corneille L.

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici