Ecoutez cet article

Depuis l’éviction de l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda et son bureau, le Front Commun pour le Congo multiplie les rencontres à Lubumbashi, entre le comité de crise et les membres de la coordination stratégique autour de leur autorité morale Joseph Kabila pour restructurer la plate-forme et mettre en place un plan de reconquête de l’institution de délibération nationale.

Le commutateur du FCC dans l’espace Katanga, Jessé John Numbi, parle d’une réorganisation des troupes.

“…c’est un travail qui est entrain de se faire, parce que nous devons réorganiser les troupes pour la bataille qui vient, bientôt nous allons rentrer au parlement pour l’élection du nouveau bureau et d’autres grands enjeux.
Les membres de la cellule de crise, devrait écouter aussi les uns et les autres”, a-t-il confié à la presse ce mardi 29 décembre 2020.

La défenestration du bureau étant le fait même de ceux du FCC, Jessé Numbi rappelle que “… ceux qui ont participé à la déchéance de Jeanine Mabunda, sont les enfants de la famille, il est question de savoir pourquoi ils ont agit en dehors de la discipline de la famille FCC et voir comment ramener les brebis perdues à la bergerie”, a-t-il indiqué

Le vent de défections ayant soufflé au FCC, certains membres de cette plate-forme appelaient à la restructuration.

“…Il ne suffit pas de crier sur les réseaux sociaux, le FCC a un cadre approprié pour discuter de toutes ces questions sur la stratégie à prendre, les méthodes adoptées et voir même la question Mwilanya qui jusqu’à preuve du contraire est coordonnateur du FCC. Le problème n’est pas l’individu Mwilanya, c’est plutôt que nous devons structurer et restructurer même”, a-t-il renchérit en conclusion.

Bivince Mpungu
Election-Net

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici