Ecoutez cet article

Le parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe a donné un ultimatum à Emmanuel Shadary de quitter la villa qu’il occupe avec sa femme au n°1 bis de l’avenue des Orangers, dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

Des sources proches du dossier renseignent que la résidence en question est une propriété de l’État illégalement acquise.

D’ailleurs, le ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Mwabilu avait fait remarquer dans son arrêté du 05 novembre 2020 que la résidence de l’avenue des orangers prise en bail irrégulièrement par un membre de famille d’un membre du gouvernement en fonction, violait l’alinéa 1er de l’article 98 de la Constitution.

Ainsi, lors de son 50ième Conseil des ministres du 25 septembre dernier, le gouvernement avait émis la volonté de récupérer tout le patrimoine du domaine privé de l’État détenu irrégulièrement par des membres du gouvernement ou leur famille en violation de la loi.

Par conséquent, l’arrêté du 5 novembre 2020 réintroduit la dite résidence dans le domaine privé de l’État et reporte l’arrêté 033 du 22 août 2018 signé par l’ancien ministre Kokonyangi, tout en ordonnant au passage au secrétaire général de l’Urbanisme et Habitat, ainsi qu’au gouverneur de la Ville de Kinshasa, chacun en ce qui le concerne, d’exécuter le présent arrêté qui est entré en vigueur depuis le 5 novembre dernier, avec comme conséquence l’expulsion d’Emmanuel Shadary de cette résidences qu’il occupait illégalement. Rien à politiser, le respect des biens de l’Etat oblige.

Le secrétaire permanent du PPRD est dans l’obligation de libérer allègrement la résidence, à défaut de se faire déloger de force au-delà du délai de la loi.

Il faut rappeler que le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 connaît des moments difficiles. À part cette affaire judiciaire, Shadary est désavoué au niveau de sa famille politique.

Ainsi, le camarade Shadary est sur une chaise éjectable et sa démission du secrétariat du PPRD est désormais exigée par les jeunes turcs du parti.

Plusieurs griefs lui sont reprochés. Il s’agit notamment de l’incompétence notoire mais aussi le fait d’avoir failli à sa mission qui était principalement de conserver l’unité au sein du parti et le pouvoir dans toutes ses dimensions politiques.

Mputu Patrick-marche
Ouragan FM

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici