Ecoutez cet article

Le secrétariat général de la majorité présidentielle cherche à remplir ses caisses.

C’est dans cette optique qu’un courrier, signé par secrétaire général adjoint, Joseph Kokonyangi, est parti en direction de tous les mandataires des entreprises publiques.
Objectif : rappeler à tous qu’ils sont en poste grâce à leur carte de parti ou leur connection avec la MP et qu’ils doivent dès lors rétrocéder une partie de leur rémunération dans les caisses de la MP. 1500 dollars par mois pour les PDG et 1000 dollars pour les PCA. Cet argent doit permettre à la MP de développer des antennes dans les 26 chefs-lieux de provinces, les 145 territoires et les chefferies. A moins de 85 jours du scrutin, il va falloir que les retardataires s’exécutent rapidement.

La MP rappelle ses ouailles à l’ordre mais comment faire pression sur celles-ci pour qu’elles passent à la caisse si elles n’en ont pas envie. Difficile évidemment de faire pression sur des cadres peu disposés à ouvrir leur portefeuille quand on est à moins de 100 jours d’élections qui ne seront pas une sinécure et avec un candidat qui ne fait pas l’unanimité, loin de là.

La libre Afrique

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici