Écoutez cet article

Sama Lukonde II pourrait être dévoilé au retour du Chef de l’Etat du Tchad

Remaniement ministériel ? Le Président de la république, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, y songe sérieusement, indiquent plusieurs sources dans son entourage. D’après celles-ci, le Chef de l’Etat devrait annoncer ce réaménagement du Gouvernement à son retour de Ndjamena où il est invité par son homologue Mahamat Idriss Deby à prendre part, ce jeudi 11 août, à la commémoration du 62ème anniversaire de l’indépendance du Tchad.

Il est beaucoup question, dans la capitale Rd congolaise, d’une imminente réorganisation du cabinet ministériel. Entre deux activités de routine, Félix-Antoine Tshisekedi reçoit, souvent à l’abri des regards, des personnalités politiques pressenties ministres. A moins de deux ans des élections générales de 2023, et aussi compte tenu du dernier développement de l’actualité sur la scène politique nationale, difficile de laisser en l’état l’équipe au pouvoir, explique-t-on. Le Président Tshisekedi, affirment des sources, serait déçu de certains ministres » non performants ». Ces derniers pourraient quitter le navire. Tout serait déjà sur la table du Chef de l’Etat, qui ferait quelques arbitrages ci et là.

Dans ce remaniement annoncé, le Premier ministre Sama Lukonde devrait conserver son fauteuil, alors que des bruits courraient selon lesquels le Chef de l’Etat nommerait un Premier ministre. En particulier, après la libération de Vital Kamerhe, on pouvait penser que ce serait ce dernier. Mais très vraisemblablement, Jean-Michel Sama Lukonde devrait rester. Pour combien de temps ? Personne ne le sait.

Toujours d’après cette source, si le Conseil des ministres ne s’est pas réuni vendredi dernier, c’est en partie en raison de ce réaménagement dans l’air.

Le remaniement devrait concerner une bonne moitié du Gouvernement qui quitterait la barque. Certains parce qu’ils ne sont plus » Fatshi compatibles « , parce que Katumbistes, d’autres Kabundistes, d’autres encore incompétents.

Aujourd’hui opposant, Jean Marc Kabund, du temps où il faisait la pluie et le beau temps du pouvoir Fatshi, a propulsé bien des gens, plus que n’en a fait le parti. Le Secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya l’a signifié dans l’une de ses sorties. Le quota des personnes pistonnées avoisinerait les 70 % selon Augustin Kabuya. A l’heure du remaniement, il ne serait pas étonnant de voir ces personnalités estampillées » kabundistes » débarquer du Gouvernement des Warriors.

Quant aux Katumbistes, on sait que certains anciens proches ont fait volte-face. En l’occurrence Christophe Lutundula qui s’était prononcé il y a longtemps sur la radio Top Congo qu’il battrait campagne pour Fatshi. Plus récemment, il y a le ministre de l’ESU, Mohindo Nzangi qui a également tourné le dos au président de Ensemble pour la République. Mwando Nsimba lui fait figure des fidèles au Chairman Katumbi. Et donc ceux qui n’ont pas fait allégeance au nouveau pouvoir devraient quitter le Gouvernement.

Enfin, sont sur la porte de sortie, les incompétents. D’après cette source, tout compte fait, ce serait la moitié du Gouvernement qui serait sur une chaise éjectable.

On annonce aussi l’entrée dans ce cabinet ministériel de certaines grandes figures de la Fatshispère et aussi des transfuges de la kabilie.

Didier KEBONGO
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici