Ecoutez cet article

Le Front commun pour le Congo (FCC) dénonce le manque de volonté politique du pouvoir en place pour aller aux élections en 2023.

« A l’issue de la réunion extraordinaire de la Conférence des présidents élargie, le FCC a rappelé son exigence sur la tenue des prochaines élections générales dans le délai constitutionnel, soit en 2023. La famille politique de Joseph Kabila réaffirme tout autant sa volonté de participer activement auxdites élections et se préparer en conséquence ».

Mais, elle condamne toutes les pressions exercées par le pouvoir de Félix Tshisekedi afin de contrôler, à son profit, la centrale électorale. Pour le camp Kabila, les modalités d’organisation des élections exigent une concertation préalable entre les représentants attitrés de principales forces politiques et sociales, afin de rechercher l’indispensable consensus sur toutes les questions pertinentes et baliser ainsi la voie vers des élections qui débouchent sur la paix et non sur les conflits.

Ainsi, le FCC dit ne pas se sentir lié par le calendrier publié unilatéralement par le bureau de l’Assemblée nationale, pour la désignation des nouveaux membres de la CENI.

Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici