Ecoutez cet article

Le vice premier-ministre en charge de l’Intérieur et sécurité Henri Mova fraîchement nommé a invité vendredi 23 Mars la police à ne pas considérer les civils congolais comme étant des « ennemis » même lorsqu’ils ont violé la loi.

Mova s’est exprimé lors d’une cérémonie de sa présentation aux officiers de la police dans l’enceinte du commissariat général de la police.

«Les civils ne sont donc pas de combattants ennemis même lorsqu’ils ont violé la loi. Même en cas d’émeute ou de tentative d’insurrection, les civils sont des compatriotes qui, momentanément, on perdu le sens de la citoyenneté. C’est donc des égarés qu’il faut ramener à la raison. Il faudra ainsi les contenir, les canaliser, les redresser, les aiguiller, les conduire, les conseiller, etc. pour les soumettre au respect de la loi en utilisant le minimum de violence», a déclaré le chef de la territoriale ajoutant que la police doit être en pleine complicité avec le peuple de qui elle a reçu mission.

«C’est donc une erreur inqualifiable de se mettre à dos le peuple de même qu’il est dangereux pour la concorde nationale que les citoyens cessent d’en appeler à sa police», a-t-il soulevé.

Le commissaire général de la Police Dieudonné Amuli a pour sa part invité les commissaires divisionnaires, sous divisionnaires ainsi que toute la police d’obéir et de respecter le commandement du nouveau ministre de l’Intérieur dans le respect des textes et lois du pays.

Ancien ambassadeur de la RDC en Belgique, puis secrétaire général du parti présidentiel (PPRD), Mova a été nommé le 20 février dernier Vice-Premier Ministre en charge de l’internet et sécurité par le président Joseph Kabila.

Professeur des relations internationales, il a remplacé Emmanuel Ramazani Shadary nommé secrétaire permanent du PPRD.

Christine Tshibuyi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici