Ecoutez cet article

La Majorité Présidentielle (MP) a critiqué la démarche de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) qui avait saisi le président zambien au sujet de certains points du processus électoral en RDC.

La MP dément toute influence de sa part sur les décisions de la CENI en rapport avec le processus électoral.

« Il est bien regrettable qu’une véritable institution religieuse puisse relayer les rumeurs et les fantasmes comme l’affirmation gratuite de la manipulation des institutions par la majorité présidentielle qui ne repose sur aucun fait probant », dit la MP dans une déclaration ce mercredi 26 septembre 2018.

La MP parle également « des insuffisances » dans le plaidoyer des évêques, auprès du président zambien. D’après le présidentiel, certains points soulevés par la CENCO dans son rapport après la rencontre avec le président zambien ne permettent pas de conceptualiser la problématique du processus électoral.

« L’absence d’empreintes digitales n’est pas un élément susceptible de brouiller de façon absolue l’identité d’un électeur puisqu’il est avantageusement complété par d’autres critères qui, pris ensemble concourent à l’identification certaine d’un individu, écartant ainsi le risque de fraude », ajoute la MP.

Après sa rencontre avec le président zambien, aussi président en exercice de la SADC, la CENCO avait recommandé à la SADC d’accompagner particulièrement les parties prenantes du processus électoral à trouver le consensus notamment sur la machine à voter.

actualite.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici