Ecoutez cet article

Rejetée la semaine dernière par l’Assemblée nationale, la proposition sur la révision à la baisse des émoluments des députés nationaux reste sur la table des discussions, estime Delly Sesanga.

Initiateur de cet amendement rejeté lors de la plénière sur l’adoption du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le député Delly Sesanga dit compter sur l’implication du président de la République pour obtenir gain de cause.

“J’ai compris que le cabinet du président de la République est en train de suivre notre discours et qu’il nous aurait compris. Mais nous l’attendons aux actes pour voir comment il va s’engager sur cette voie”, explique-t-il à actualite.cd ce lundi 25 mars 2019.

Sesanga promet également de poursuivre la lutte, de son côté, pour obtenir gain de cause.

“Je vais continuer à mobiliser la population. Ceci ne me concerne pas en tant qu’individu. Sesanga, c’est une question nationale d’intérêt majeur. L’avenir du pays est compromis par le manque de sérieux et de volonté politique. Il faut que cette folie s’arrête et que les gens regardent la réalité en face. Nous voudrions que les députés, la société civile et toute la population s’engagent et comprennent l’intérêt de cette question. Il en va de la survie de notre pays et de notre système politique”, ajoute l’élu de Kananga.

Delly Sesanga estime que son amendement vise à lutter contre les inégalités, les excès de privilèges accordés aux élus.

Berith Yakitenge

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici