Ecoutez cet article

Le ministre en charge des affaires humanitaires , Steve Mbikayi, a officiellement annoncé son appartenance à l’Union Sacrée de la Nation initiée par le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi.

Au sortir de sa sortie médiatique mardi 12 janvier 2021 à Kinshasa, ce désormais ex-kabiliste s’est autoproclamé co-fondateur de cette nouvelle coalition majoritaire dans le but de préparer les prochaines élections de 2023.

“À l’approche de 2023, on peut voir le loup qui se réveille pour manger le capitaine, à mon avis, il faut qu’on se mette ensemble, celui qui est Chef de l’État maintenant soit notre candidat”, a déclaré Steve Mbikayi.

Il a invité donc Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi à ne pas se représenter aux prochaines élections.

“Je sais qu’il y a trois côtés d’où viendra le danger et il faut déjà les prévoir, sinon on va s’entre-déchirer. Je me battrai pour que le Chef de l’État actuel (Félix Tshisekedi) soit notre candidat Union sacrée en 2023, parce qu’il n’a pas eu le temps de gérer, ces deux ans n’ont été que de conflit, on n’a pas eu le temps de travailler pour le peuple” insiste t-il

Ministre des actions humanitaires sous couleur FCC-CACH, Mbikayi se faisait passer comme fidèle des fidèles de l’ancien président Joseph Kabila. On se souviendra de son tweet à débat du 23 décembre dernier où avec des termes moins aménagés, envers cette Union sacrée qu’il défend aujourd’hui, déclarait :

“Adhésions moqueuses ! Les déclarations d’amour se multiplient envers une fille encore dans le ventre de sa mère ! Sans savoir quelle sera sa forme physique ! Dès l’annonce de la grossesse, les gouverneurs et autres dragueurs se bousculent !
En tout cas, c’est un amour ironique !

Michel Tshiyoyo
Africa24sur24

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici