Ecoutez cet article

Le chef de l’État congolais a, pour la première fois depuis son accession à la magistrature suprême, rendu hommage à feu Laurent-Désiré Kabila disparu tragiquement le 16 janvier 2021.

Le président de la République, Félix Tshisekedi a pris part à la cérémonie interreligieuse organisée, ce samedi 16 janvier 2021, au mausolée de l’ancien président Laurent-Désiré Kabila, à Kinshasa. Pour la première fois, depuis son investiture le 24 janvier 2019, le cinquième président congolais s’est incliné devant la dépouille mortelle de cet ancien chef de l’État.

Devant les officiels congolais, notamment le Premier ministre Sylvestre Ilunga, des présidents deux chambres du parlement, des officiers généraux de l’armée et de la police, Félix Tshisekedi a arpenté le tapis rouge déroulé et menant vers le mausolée. Sur fond de l’hymne national qui retentissait pendant qu’il se tenait debout, devant la dépouille, Félix Tshisekedi s’est en suite incliné, avant de se retirer de cette architecture vitrée.

Juste au sortir du mausolée, le président de la République a adressé quelques mots à la fille du héros national, la députée Jaynet Kabila (soeur jumelle de Joseph Kabila), sous une rafale des flashs de photographes.

Plusieurs autres officiels se sont aussi inclinés devant la tombe de celui que plusieurs Congolais appellent “Soldat du peuple”. Bien avant ce recueillement, plusieurs leaders religieux ont pris la parole du haut de la tribune, notamment le pasteur Sony Kafuta de l’église Armée de l’Éternel. Pour le compte de la famille, le pasteur Théodore Mugalu, ancien chef de la Maison civile de l’ex-chef de l’État, Joseph Kabila, a remercié le président Tshisekedi. Il a, en même temps, rappelé l’importance de l’alternance démocratique pacifique qui, selon lui, a été “saluée en Afrique et au monde.”

Après cette cérémonie, une visite est prévue au mémorial du Palais de Marbre, du haut des collines du quartier Joli Parc, dans la commune de Ngaliema, où a été assassiné le président Laurent-Désiré Kabila, le 16 janvier 2021.

Dido Nsapu
Digital Congo

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

  1. Allez-vous me contredire si je disais que beaucoup de Congolais ne sont pas aller à l’école pour se faire une cervelle, pour se faire un parchemin à brandir à tout bout de champs avec une tête vide.
    Bcp des congolais universitaires, docteurs,.etc…..,ne sont pas différents des analphabètes.
    Et, ont déjà vendu leurs hontes, leurs dignités pour de l’agent et voire il peuvent vendre femmes, enfants et leur patrie pour l’argent.
    C’ est qui fait la souffrance des congolais.
    Il appartient au Vrai Congolais d’en tirer les conséquences et faire un choix judicieux pour un Congo prospère.
    Sé,
    JTK Nkata.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici