Ecoutez cet article

Le président Félix Tshisekedi effectuera du 3 au 5 avril sa première visite officielle aux Etats – Unis où les autorités ont imposé des sanctions financières à l’encontre des responsables de la commission électorale de la République démocratique du Congo (RDC) pour “corruption” lié au processus électoral.

Le programme communiqué ce mardi 26 mars par le département d’Etat américain ne prévoit à ce stade, aucune rencontre avec le président américain, Donald Trump.

Lors d’un point de presse, le porte-parole du département d’Etat américain Robert Palladino, a annoncé que président congolais rencontrera le secrétaire d’État Mike Pompeo, mais n’a pas annoncé de tête – à – tête avec le président Donald Trump. Conformément au protocole ordinaire, Trump reçoit régulièrement des chefs d’Etat en visite dans son pays.

“Nous partageons l’intérêt du président Tshisekedi à développer un partenariat solide entre les États-Unis et la République démocratique du Congo”, a déclaré le porte-parole.

Il a affirmé que Washington est “déterminé” à travailler avec Tshsekedi “pour faire avancer son programme de lutte contre la corruption, renforcer l’état de droit, renforcer la sécurité, protéger les droits de l’homme et promouvoir la croissance économique grâce à une augmentation des investissements étrangers”.

Christine Tshibuyi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici