Félix Tshisekedi s’est exprimé sur les potentialités hydro-électriques de la RDC, qui selon lui, peut aider à faire progresser le projet d’intégration au niveau continental. Il a partagé mardi 26 mars un même panel avec Paul Kagame dans le cadre de l’Africa CEO Forum qui se tenait à Kigali, capitale rwandaise.

« L’hydro-électricité est une technologie dans la quelle le monde doit s’impliquer parce que, vous l’avez dit, il y a des besoins de préservation de l’environnement. Le Congo offre par son fleuve l’énorme potentialité dans ce sens. Nous avons dans de développement de l’énergie d’Inga une possibilité de distribuer l’énergie à toute l’Afrique ».

Pour lui, Inga, peut être une solution notamment pour l’Ethiopie et l’Egypte.

« Nous avons une approche globale de la question. Nous avons discuté avec nos partenaires. J’en ai discuté avec le président du Rwanda, mais aussi avec la présidente d’Ethiopie pour voir ensemble, surtout l’Ethiopie, vous savez qu’en ce moment, elle est en proie à des tensions avec l’Egypte au sujet du barrage qu’elle s’apprête à construire. Je pense que si Inga se développe dans toutes ses phases, je pense jusqu’à la phase 8, nous aurons 44.000 MW à fournir, en ce moment là le problème en Ethiopie ne se poserait pas. Elle a trouvé intéressante la proposition et donc on va y aller ».

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici