Ecoutez cet article

Évêque Pascal Mukuna, président de l’Éveil patriotique a déposé ce jeudi 7 mai 2020, sa dénonciation auprès du Parquet général près la Cour Constitutionnelle, contre l’ancien chef de l’État Joseph Kabila.

Le responsable de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa (ACK) accuse l’autorité morale du Front Commun pour le Congo, (FCC), d’être auteur de plusieurs violations des droits humains sous son règne.

À ce titre, Pascal Mukuna charge Joseph Kabila des 10 dossiers suivants :

  1. Massacre des adeptes de Bundu Dia Kongo dans le Kongo-Central ;
  2. Affaire Armand Tungulu ;
  3. L’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana dans les locaux de la Police Nationale Congolaise ;
  4. Les massacres des jeunes kulunas à Kinshasa par la police nationale congolaise dans l’opération Likofi ;
  5. Les fosses communes de Maluku ;
  6. Les massacres de Mwanza Lemba dans le Kasaï ;
  7. Massacres et fosses communes dans le Kasaï ;
  8. L’assassinat de deux experts des Nations unies dans le Kasaï ;
  9. L’assassinat des manifestants et incendies des sièges de partis politiques en 2016 ;
  10. L’assassinat de plusieurs personnes lors des manifestations organisées par le Comité Laïc de Coordination.

Lire aussi: Pascal Mukuna : « Je savais que ce coup allait arriver »

Merveil Molo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici