Ecoutez cet article

Le procès en appel de l’affaire 100 jours dans son volet maisons préfabriquées reprend le 31 mai à la Cour d’appel de Gombe. La présence de Vital Kamerhe condamné à 20 ans des travaux forcés au premier degré, pour détournement des fonds destinés à la construction des maisons préfabriquées est incertaine à la première audience.

D’après un député de l’UNC contacté par la rédaction de Media Congo Press (MCP), l’état de santé du désormais ex directeur de cabinet du chef de l’Etat est vacillant .

” On a cessé de demander son évacuation à l’extérieur du pays pour une prise en charge appropriée ” a confirmé, Bertin Mubonzi. “Contrairement à ce qui a été dit , Vital Kamerhe est toujours au centre Nganda, il n’a pas bougé et n’a pas changé d’adresse”.

Eric Wemba
Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici