Ecoutez cet article

La censure à la télévision publique n’existe pas avec Félix Tshisekedi. Muyaya Katembwe a été clair sur cette question à polémique faisant état de l’interdiction de l’ex-première dame de passer sur l’antenne de la télévision publique.

La RTNC appartient au peuple, rappelle le porte-parole du gouvernement. Lorsque vous venez confisquer la RTNC, vous vous mettez le peuple au dos. Nous avons eu des discussions avec le comité de la télévision publique. Pour lui, la RTNC doit assurer la pluralité d’opinions. « Moi, ministre, je dois rendre le média public très puissant. Nous rangeons ces allégations sur le compte de la polémique ». Une manière de dire clairement que Olive Lembe, même sans la citer, n’est pas interdite de passer sur la télévision publique. Ses éléments vont passer comme ceux de tous les autres acteurs sociopolitiques.

Le ministre a promis de rendre la RTNC très puissante. Un travail se fait déjà pour changer cet état de chose. « Le logo viendra avec la déclinaison de la charte graphique. Les gens qui ont des appréhensions de ce type, doivent s’apaiser. Nous n’allons pas faire ça », se vante Muyaya.

Et d’ajouter que « mon souci, c’est de faire de la RTNC, un instrument qui rayonne à travers le pays. Et la pluralité d’opinions sera garantie », a assuré un Muyaya déterminé à métamorphoser la télévision du peuple.

Opposant, Tshisekedi, explique le patron des médias, était banni de passer sur l’audiovisuel public des décennies durant. Aujourd’hui, il ne peut pas se permettre d’imiter le mauvais exemple qu’il a toujours désapprouvé.

Ouragan

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici