Ecoutez cet article

Félix Tshisekedi est arrivé Sotchi pour le sommet Russie-Afrique du 22 au 24.

La presse présidentielle évoque l’éventualité d’une prise de parole publique du chef de l’Etat congolais devant les participants à ce sommet.

Il devrait parler économie et politique. Selon la même source, un tête-à-tête est prévu avec Vladimir Vladimirovitch Poutine, président de la Fédération de Russie. Plusieurs autres rencontres en bilatéral sont également au rendez-vous avec d’autres dirigeants qui prennent part à ce sommet.

Contexte

Les Russes se montrent intéressés par la RDC. Certaines de leurs entreprises veulent investir dans plusieurs secteurs dont l’électricité, les mines, l’agriculture, etc. Dans le secteur de l’énergie, certaines sociétés russes se sont déjà renseignées sur le barrage hydroélectrique Inga III. Ce projet est établi sur le site des chutes d’Inga, dans la province du Kongo Central, à une trentaine de kilomètres de Matadi, en complément aux barrages, Inga I et Inga II. Pour l’énergie, les yeux de certaines entreprises russes sont tournés vers le Congo qui détient la moitié des réserves mondiales du stratégique cobalt.

« A ce stade, ce n’est qu’une expression d’intérêt, il n’existe aucun accord formel. Nous espérons que la visite du président sera bénéfique pour les deux parties », a confié à ACTUALITE.CD, une source de l’ambassade russe à Kinshasa.

Jusque-là, les Russes n’étaient pas encore vraiment impliqués dans le monde des affaires en RDC et ils estiment aujourd’hui que les perspectives sont plutôt bonnes et espèrent en tirer profit.

Du côté congolais, la délégation est composée de plusieurs dizaines de personnes. Félix Tshisekedi tentera le même type d’opération séduction comme en Belgique, aux Etats-Unis et au Japon.

Sur le plan continental, de nombreux chefs d’État et hommes d’affaires africains seront également à Sotchi.

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici