Ecoutez cet article

Il avait promis de se rendre sur place à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, dès la réouverture des aéroports, pour apporter le réconfort et le soutien à ses compatriotes, victimes des dégâts énormes causés par l’éruption du volcan Nyiragongo. Félix Tshisekedi va tenir sa parole. Le chef de l’État devra se rendre à Goma à la fin de la semaine. Sauf imprévu, le déplacement du président de la République est prévu pour le samedi 12 juin.

Après la délégation des membres du gouvernement, puis celle du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde au chevet des déplacés, le chef de l’État va, à son tour, palpé les réalités. Une manière de se rassurer personnellement de la prise en charge correcte des populations par le gouvernement à la suite de ce drame humanitaire causé par l’éruption et les mouvements tectoniques qui s’en sont suivis.

Comme l’a fait récemment le Premier ministre, il est évident que le président de la République fasse le point sur la réponse apportée jusque-là. Ce qui va également permettre d’avoir des assurances sur l’encadrement du retour des déplacés.

Le déplacement de Félix Tshisekedi à Goma créé déjà la mobilisation sur place, apprend-on. Cette population espère que sa présence va booster la reconstruction de la ville tout comme le renforcement de la surveillance.

Pour rappel, trente-deux personnes sont mortes brûlées par la lave ou asphyxiées après l’éruption et deux autres décédées dans des accidents pendant l’exode. Les habitants ont souffert également d’une grave pénurie d’eau potable.

Pitshou Mulumba
Le Potentiel

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici