Ecoutez cet article

Les questions relatives à la sécurité alimentaire figurent en bonne place dans l’agenda quinquennal du chef de l’Etat. Dans un pays où les ressources halieutiques d’eau douce peuplent les nombreux lacs, marais et le fleuve Congo, la RDC importe la centaine de tonnes de poissons chaque année. Un paradoxe que tient à résoudre le cinquième président de la République démocratique du Congo. Voilà qui explique les échanges fructueux, dimanche, entre Félix Tshisekedi et les pêcheurs du Pool Malebo, à Kinkole, dans la commune de la N’Sele. À l’occasion, les représentants des pêcheurs ont remis au chef de l’État un mémo dans lequel ils ont retracé leurs difficultés ainsi que leurs recommandations quant à la bonne marche de leurs activités. A ses interlocuteurs, le chef de l’État a promis une réponse adéquate et prompte dans les tout prochains jours. D’une pierre deux coups, le président de la République a profité de sa présence dans cette partie de la capitale pour visiter l’entrepôt de vaccins contre la Covid-19, installé dans la commune de la N’Sele. Cette visite de Félix Tshisekedi est un message fort à la population, surtout pour ceux qui se fient aux rumeurs et hésitent encore à se faire vacciner.

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a eu un échange, dimanche 7 mars, à Kinkole dans la commune de la N’Sele, avec des représentants de six sites de pêcheurs du Pool Malebo/Kinshasa, à savoir Kinsuka, Maluku, Gombe, Ngomanzo et Kingabwa. Profitant de cet entretien, les pêcheurs ont remis au chef de l’État un mémo dans lequel ils ont retracé leurs difficultés ainsi que leurs recommandations quant à la bonne marche de leurs activités.

Explicitant leur document, les représentants des pêcheurs ont sollicité l’appui du président de la République sur quatre sujets. Il s’agit de la relance immédiate de l’Office National de la Pêche, de la récupération, par eux, du port de pêche de Kinkole spolié par les particuliers, de la réglementation du secteur de la pêche en RDC et la mise sur pied d’une coopérative des pêcheurs du Pool Malebo.

Répondant à leurs doléances, le garant de la Nation a promis à ses interlocuteurs de marcher ensemble avec eux afin de résoudre tous leurs problèmes, spécialement le cas de la spoliation du Port de Kinkole. Ici, séance tenante, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a demandé au bourgmestre de la N’Sele de s’investir à fond dans ce dossier, sous peine des sanctions, afin que les spoliateurs dégagent illico presto.

Après son intervention, très applaudie par les pêcheurs, le président de la République s’est rendu au port où il a constaté personnellement la manière dont le site est spolié ainsi que l’état de délabrement de la route qui y mène.

Avant de quitter la Cité de Kinkole, le chef de l’État s’est brièvement adressé à la foule qui l’attendait devant la maison communale de la N’Sele.

Dans son allocution, il a demandé au public de se rappeler l’objectif poursuivi durant son mandat, à savoir l’amélioration des conditions sociales de la population congolaise selon la devise « Le Peuple d’Abord ». Il a ensuite convié ses compatriotes à se défaire du tribalisme et d’être plutôt unis afin de reconstruire ensemble ce grand Congo. « Donnons-nous la main afin que notre pays, le Congo, aille de l’avant », a-t-il martelé.

Visite à l’entrepôt de vaccins contre la Covid-19

Le même jour, Félix Tshisekedi a visité l’entrepôt où sont conservés les vaccins contre la Covid-19, à N’Sele, dans la périphérie Est de la ville de Kinshasa. Plus de 1.700.000 doses sont stockés à cet endroit nouvellement construit pour le Programme élargi de vaccination, PEV, que dirige le docteur Elisabeth Mukamba.

A l’arrivée de ce premier lot de vaccins, le ministre de la Santé, Eteni Longondo, avait déclaré qu’une phase de vaccination symbolique est prévue, le 12 mars, avant le déploiement proprement dit des équipes en avril. De même, il a souligné que « la vaccination est volontaire ». Les enfants ne sont pas concernés par cette opération, avait rappelé le PEV.

Selon les experts de la santé, ce vaccin concerne trois catégories de la population. Il s’agit des professionnels de la santé, les personnes avec comorbidité faible et les personnes âgées de 55 ans et plus.

Trois provinces sont concernées par ce premier lot. Il s’agit de la province de Kinshasa, du Haut-Katanga et le Kongo Central comme zones les plus atteintes par cette pandémie. La RDC est le premier pays de l’Afrique centrale à recevoir le vaccin. Astra Zeneca est la dose choisie, fabriquée au Royaume-Uni dans le laboratoire de l’Université d’Oxford.

Le Potentiel

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici