Ecoutez cet article

Le bureau définitif du Sénat affiche complet sans un seul membre issu des rangs de Katumbi et de Bemba. Contrairement au bureau de l’Assemblée nationale au sein duquel les deux poids politiques ont pu placer leurs poulains, à la chambre haute, Katumbi et Bemba se sont neutralisés en se faisant concurrence via leurs candidats au poste de deuxième vice-président du sénat.

L’élection organisée le mardi 2 mars 2021 a permis de combler les 6 postes qui étaient restés vacants après les démissions en cascade de l’équipe Thambwe Mwamba.

Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), présidera, sans surprise, la chambre haute du Parlement.

Cependant, cette élection a vu Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba, respectivement présidents d’Ensemble pour la République et du Mouvement de Libération du Congo (MLC), se neutraliser. Chacun d’entre eux avait aligné un candidat au poste de 2ème vice-président du Sénat.

Membres du présidium de la coalition LAMUKA jusqu’à ce jour selon leurs proches, Katumbi et Bemba faute d’entente, ont perdu le poste évoqué ci-haut.

Une lutte à 3 fatale à Bemba et Katumbi

Lors premier tour du vote, le candidat de Moïse Katumbi, José Endundo Bononge avait obtenu 40 voix et celui de Jean-Pierre Bemba, le sénateur N’vene Gerengbo, a bénéficié des 8 voix de ses collègues. L’autre candidat à ce poste, Mossai Sanguma avait recueilli 49 voix.

Faute de majorité absolue, un deuxième tour s’imposait entre les deux premiers.
Deuxième, José Endundo s’est désisté, ouvrant ainsi un boulevard au candidat Sanguma.

Et sans surprise, le sénateur Mossai Sanguma, resté candidat unique, a été élu au second tour, deuxième vice-président du Sénat avec 85 voix.

Des regrets dans les rangs des Katumbistes et des Bembistes

D’après un élu du peuple du MLC qui s’est confié à 7SUR7.CD ce mercredi sous anonymat, un accord entre Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi aurait sûrement permis à leur candidat (commun) de l’emporter au second tour.

“Malheureusement, les deux leaders n’ont pas parlé le même langage”, a-t-il déploré, avant de souligner qu’il aurait aimé que les choses se passent comme à l’assemblée nationale.

Un autre député proche de Moïse Katumbi a également exprimé ses regrets après le vote. “Nous aurions voulu que ce poste revienne à Jean-Pierre Bemba ou Moïse Katumbi. Mais c’est aussi ça la démocratie”, a-t-il déclaré toujours sous anonymat.

Le bureau du Sénat affiche désormais complet

Au terme de l’élection et de l’installation du bureau définitif du Sénat, sa composition se présente de la manière suivante :

  1. Bahati Lukwebo : Président
  2. Samy Badibanga : 1er vice-président ;
  3. Mossai Sanguma : 2ème vice-président ;
  4. Michel Kanyimbu : Rapporteur ;
  5. Nathalie Bul’ang’sung : Rapporteur adjoint ;
  6. Carole Agito : Questeur
  7. Ida Kidima : Questeur adjoint.

Au terme de ces deux processus, Modeste Bahati Lukwebo, le nouveau président du Sénat, a clôturé la session extraordinaire de février.

À noter que les sénateurs n’auront que quelques jours de repos étant donné que la session ordinaire de mars s’ouvre dans quelques jours.

Jephté Kitsita
7sur7

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici