Ecoutez cet article

L’initiateur du mouvement citoyen Les Congolais Debout, « LCD », n’est pas allé par le dos de la cuillère pour dénoncer le retrait des signatures de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe de l’accord de Genève.

Pour Sindika Dokolo, quand on prétend devenir président de la République, il faut savoir honorer ses engagements.

« C’est par un serment constitutionnel qu’on devient chef d’État. Comment peut-on aspirer à cette fonction si le respect de la parole donnée dépend des circonstances ou de l’opinion publique ? C’est incompatible », a-t-il indiqué ce mercredi via Twitter.

Pour rappel, les présidents de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, « UDPS », Félix Tshisekedi et de l’Union pour la Nation Congolaise, « UNC », Vital Kamerhe, ont retiré mardi dernier leurs signatures de l’accord conclu à Genève en Suisse, consacrant la désignation de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition.

Les deux leaders ont justifié leur décision par le refus catégorique de leurs différentes bases quant à ladite désignation.

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici