Ecoutez cet article

Les réactions fusent presque de partout à la suite de la mises au point faite par le Docteur Muyembe concernant les essais cliniques d’un vaccin contre le Covid 19. D’après ce dernier le produit encore en étude pourrait être testé en RDC aux mois de mai ou juin.

Parmi les réactions enregistrées, il y a notamment celles de Sindika Dokolo, initiateur du mouvement citoyen les Congolais Débout.

Bien qu’il soit contre l’idée d’utiliser les Africains comme des cobayes, Sindika ne trouve aucun inconvénient au cas où ce vaccin est appliqué en RDC « Si les traitements expérimentaux sont les seuls espoirs de sauver des vies ».

LIRE AUSSI: Muyembe: « Je suis moi-même congolais et je ne permettrai jamais d’utiliser les congolais comme cobayes »

Et d’ajouter : « un vaccin est toujours testé sur des groupes de personnes avant d’être autorisé. Tester un vaccin ne signifie pas tuer des gens comme des rats de labo. De plus, ne croyons pas que le Covid va épargner la RDC. Nous n’avons ni hôpitaux, ni ventilateurs et le confinement est illusoire ».

« Faudrait-il alors demander la démission du Dr Muyembe et procéder dorénavant par vote populaire sur des questions techniques ? Apparemment nous sommes tous spécialistes. Je note que j’ai entendu des sportifs sur le sujet mais pas vraiment de scientifiques africains ».

Et de prendre l’exemple de la Chine, où il n’y a presque plus de nouveaux cas intérieurs et où certaines provinces ont commencé début mars à assouplir les règles de confinement, mais qui a entamé ses premiers essais cliniques.

4 Pouvoir / MCP

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici