Au cours de la 42è réunion du Conseil des Ministres de ce vendredi 31 juillet, les participants ont révélé que la République démocratique du Congo, sous le leadership du président Félix Tshisekedi, a fourni des efforts en matière de la démocratie.

Ainsi, la RDC veut retourner à l’African Growth and Oportunity Act (AGOA) [Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique], une loi américaine sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique qui permet à des pays de ce continent d’exporter vers les USA, sans douanes, ni contingents des produits répondant aux règles d’éligibilité et d’origine définies.

Cette question sur la démocratie étant parmi les critères d’être sur la liste des pays éligibles à un statut de partenaire commercial avec les États-Unis, le gouvernement congolais cite des avancées dans la démocratie notamment le retour de la liberté d’expression, la mise en place d’un dispositif efficace de lutte contre la traite des humains, la poursuite de la lutte contre les antivaleurs, la réaffirmation par la RDC de son engagement à la tolérance zéro en matière de recrutement forcé des enfants au sien des FARDC…

D’après le compte-rendu de cette rencontre présidée par le président Félix Tshisekedi, un rapport circonstancié détaillant l’ensemble de ces éléments en vue de retour de la RDC à l’AGOA sera envoyé, pour dispositions, aux États-Unis.

C Mulakirwa/l’interview

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici