Ecoutez cet article

Félix Tshisekedi a dépêché une délégation à Kalemie dans la province de Tanganyika depuis ce mardi 9 mars 2021 pour identifier une nouvelle majorité parlementaire en sa faveur après avoir mis fin début décembre 2020 à la coalition avec son prédécesseur Joseph Kabila.

A en croire un député national membre de cette délégation qui s’est exprimé au sortir de l’audience avec le vice-président de l’Assemblée provinciale, il est temps d’imposer la vision du chef de l’État dans cette province.

« Nous sommes venus ici sur l’ordre du chef de l’État pour imposer sa nouvelle vision de l’Union sacrée. Ceux-là qui résisteront c’est leur problème car certaines vont tomber après l’identification d’une nouvelle majorité » a dit le député national Jhon Banza, élu de Kalemie.

Le 6 décembre, le président Tshisekedi a annoncé la fin de la coalition qu’il formait avec son prédécesseur Kabila et la mise en place de sa nouvelle coalition.

Zoé Kabila est le seul gouverneur qui a dit non à Félix Tshisekedi pour adhérer à l’union sacrée comme ses collègues majoritairement du Front Commun pour le Congo (FCC).

Le gouverneur du Tanganyika a décidé de rester fidèle à son frère Joseph Kabila, contrairement à Richard Muyej du Lualaba et l’un des co-fondateurs du PPRD, qui a adhéré à cette vision du chef de l’État.

Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici