Ecoutez cet article

Le Président Félix Tshisekedi et le ministre des Affaires étrangères de la République du Congo Jean-Claude Ngakosso ont échangé ce jeudi 28 mai sur les possibilités de trouver une solution pacifique au différend frontalier qui oppose la RDC à la Zambie.

Le Chef de l’Etat congolais a reçu en audience le patron de la diplomatie de Congo Brazzaville, porteur d’un message de son homologue Denis Sassou Nguesso, rapporte le compte Twitter de la Présidence.

Pour le chef de la diplomatie de la République du Congo, les dirigeants africains doivent travailler au développent de l’économique dans la sous-région, au bénéfice des populations et, de ce fait, ne peuvent pas dépenser de l’argent dans des conflits fratricides inutiles.

« Nous sommes venus traduire nos sentiments de solidarité fraternelle au président de la République. Nous avons également évoqué ce qui pourrait ressembler à un différend frontalier entre la RDC et la Zambie. Parce que nous avons des choses plus importantes à faire dans notre sous-région : le développement économique au bénéfice de nos populations. Nous ne pouvons pas nous permettre de dépenser de l’argent pour des conflits fratricides ; nous travaillons pour qu’il y ait l’apaisement au niveau de cette frontière entre la RDC et la Zambie », a expliqué Jean-Claude Ngakosso.

Afin d’aider à l’apaisement à la frontière entre la RDC et la Zambie, le ministre Ngakosso a été reçu par le Président Edgard Lungu de la Zambie et le vendredi 29 mai, il sera reçu par le Président Emmerson Mnagagwa du Zimbabwe pour le compte de la SADC, afin de rechercher les voies et moyens de parvenir à la paix.

Radio Okapi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici