Ecoutez cet article

Noël Tshiani ne désarme pas après que le Chef de l’État, Félix Tshisekedi ait contesté sa loi sur la nationalité, déjà déposée à l’Assemblée nationale, mais mise au frigo par Christophe Mboso, speaker de cette chambre.

« Je visiterai l’Assemblee Nationale le 28 Septembre pour les derniers réglages avant que la Loi Noël Tshiani soit alignée pour debat. Dans une démocratie, le peuple décide à travers ses députés. La loi sera alignée, débattue et votée. Un leader se bat pour la souveraineté et le peuple. », a écrit l’actuel roi du tweeter sur son compte.

Le chef de l’État, Félix Tshisekedi s’est montré méfiant vis-à-vis de la loi Tshiani qui fait des vagues.

« …L’histoire même la plus récente nous démontre qu’il y a eu des congolais de père et de mère qui ont participé à la ruine de ce pays. Ce n’est pas un critère, ceux qui pensent que c’est un critère c’est à eux d’argumenter », a dit Félix Tshisekedi pour la première fois, depuis que cette controversée loi défraie la chronique.

Cette loi interdit aux citoyens ayant un parent étranger, d’être candidats à l’élection présidentielle.

Pendant que plusieurs observateurs affirment que cette loi vise Moïse Katumbi qui a un parent étranger, Noël Tshiani se défend toujours de cibler un acteur politique.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici