Ecoutez cet article

Dans un pays où l’économie est essentiellement portée par le secteur minier, le cinquième président de la RDC ne pouvait rester longtemps indifférent sans porter un regard autoritaire sur les mines de son pays. Dans l’ex-Katanga, où il séjourne, le chef de l’Etat est face à plusieurs défis. C’est notamment celui d’impulser pour l’ouverture des perspectives économiques en faveur des miniers artisanaux, mais aussi d’interagir avec son gouvernement pour la création des zones d’exploitation minière artisanale et permettre aux industriels de sous-traiter aux artisans. Dans cette perspective, les sociétés minières devraient respecter leurs obligations légales de développement des communautés. Félix Tshisekedi y tient. La preuve, il en a donné le ton depuis la ville de Lubumbashi avant son déplacement pour Kolwezi, insistant sur le fait que l’exploitation minière doit s’inscrire dans la philosophie « Le Peuple d’abord ». C’est dire que c’est la fin du règne des investisseurs intouchables. « Ce Congo-là est révolu », a plusieurs fois déclaré le chef de l’Etat devant une foule qui a répondu par des tonnerres d’acclamations. Félix Tshisekedi promet ainsi de discuter avec les investisseurs de ce qu’il a qualifié de « mauvaises pratiques » où on exploite un sol qui enrichit sans que les investisseurs songent au bien-être des Congolais.

C’est depuis le mercredi 12 mai que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, séjourne dans l’ex-Katanga en provenance de Kampala, capitale ougandaise, où il a participé à la cérémonie d’investiture du président Yoweri Museveni, aux côtés d’autres homologues africains invités pour la circonstance.

A l’étape de Lubumbashi qui n’aura été qu’un point de transit pour Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba, Félix Tshisekedi à la place de la Poste, noire de monde, a ouvertement condamné l’enrichissement des étrangers au détriment des Congolais.

Prenant la parole devant cette foule en liesse, le chef de l’État a exhorté les Congolais à prendre au sérieux la gestion du virus de la Covid-19, tout en les invitant de continuer à observer les mesures barrières, particulièrement contre le variant indien réputé très dangereux.

Sur la sensible question des mines, Félix Tshisekedi entrevoit des discussions directes avec les responsables des compagnies minières, car, estime-t-il, « Il est inacceptable que les étrangers qui exploitent nos terres s’enrichissent et que le peuple congolais demeure pauvre sur son sol riche ».

Le ton donné tout comme l’engagement du chef de l’Etat sonnent une nouvelle ère. Celle de la fin de règne des intouchables.

« Je voudrais les voir pour savoir comment ils vont continuer avec ces mauvaises pratiques. Déjà, quand ils étaient venus à Kinshasa, ceux que j’avais reçus, je leur avais dit que ce Congo-là que vous aviez connu est déjà révolu », a-t-il martelé.

Il est donc clair, pour Félix Tshisekedi, l’exploitation minière devrait faire du Congolais, le futur millionnaire. « Le Congo que j’aimerai voir est celui qui donne de l’emploi aux jeunes et rende des Congolais millionnaires », a-t-il insisté. Le chef de l’Etat ne compte pas y aller, rien qu’avec des déclarations. La question de la sous-traitance sera sur la table également.

« La sous-traitance qui doit revenir aux Congolais, eux à qui est-ce qu’ils le donnent ? Je ne vais pas pour les combattre, mais leur dire que notre philosophie est « Le Peuple d’abord ». S’ils veulent marcher avec nous, ça ira. Qu’ils arrêtent d’empocher l’argent. Mais qu’ils le mettent au service du Congo et de son peuple », a-t-il déclaré.

Dans tous les cas, le président Félix Tshisekedi, les compagnies minières et la Société civile devraient travailler ensemble pour apaiser les tensions entre les mineurs industriels et artisanaux. Les mesures qu’ils pourraient prendre consistent, notamment, à promouvoir la création de nouvelles zones artisanales. Ces mesures comprennent également un respect plus grand par le secteur privé de nouvelles dispositions du code minier en matière de contribution aux recettes.

Le Potentiel

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici