Ecoutez cet article

Joseph Kabila sera-t-il bientôt sous protection policière? Des sources bien introduites au palais de GLM, [la résidence privée de l’ancien chef de l’État située à Gombe, ndlr], renseignent que l’ordre a été donné à tous les militaires commis à sa sécurité de retourner à la caserne.

La Présidence qui a ordonné le retrait de ces hommes de troupes souhaiterait les remplacer par des policiers, conformément à la loi portant statut d’anciens présidents de la République élus.

Cependant, une question taraude les esprits avisés. La présidence se réveille t- elle maintenant pour se rendre compte de la non application de cette disposition ou c’est une volonté manifeste de vouloir provoquer l’ancien président, s’interroge un analyste de la scène politique.

Mais selon nos informations, le leader du FCC n’est pas opposé à cette option. Souverainiste, Joseph Kabila qui tient à la stabilité du pays et de ses institutions aurait déjà donné un feu vert pour que ses anciens gardes du corps soient casernés.

« Il y a une menace sérieuse de balkanisation qui plane sur la RDC, il suffit d’une toute petite étincelle pour que le pays bascule dans la violence avec les conséquences d’ émiettement, c’est le risque extrême. Homme de paix, le président Kabila ne veut pas que cette situation désastreuse passe par lui », explique -t-on dans l’entourage de « Shina Rambo ».

Un autre proche explique à quel point, JKK tient à l’unité du pays et à sa démocratisation acquises au prix d’un grand sacrifice.

« Le 4ème président a légué à son successeur un pays sur les rails, il n’est nullement dans une logique belliqueuse », fait – il remarquer.

Pour s’en convaincre, notre source rappelle que l’homme fort de Kingakati avait déjà autorisé début février, la levée de toutes les barrières érigées autour de sa résidence de la Gombe.

Deux ans après la première alternance pacifique intervenue au pays, Kabila ne veut pas gâcher la fête. Très attaché à la démocratie congolaise qui a surpris l’humanité fin 2018 avec la victoire d’un opposant à la présidentielle, le Raïs refuse de prêter le flanc aux ennemis du Congo qui n’ hésiteront pas à sauter sur une petite étincelle pour embraser le pays.

24h.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici