Ecoutez cet article

« Notre continent a assez souffert du manque d’unité et de stabilité. Il va sans dire que tout enlisement de la situation sécuritaire du Tchad constituerait une menace à l’intégrité territoriale du pays ainsi qu’à la stabilité de la sous-région », a prévenu Félix Tshisekedi ce 23 avril. C’était à l’occasion des funérailles du Président du Tchad Idriss Deby Itno à Ndjamena.

En effet, rappelle Félix Tshisekedi, « la réalisation d’un tel scénario nous conduirait inexorablement vers un énième échec dans la quête qui nous unis tous par-delà nos différences, celle de l’avènement d’une Afrique intégrée, développée et prospère ».

Selon le chef de l’Etat congolais, l’Afrique a eu en la personne du Président Deby un digne fils défenseur de ses intérêts et de son besoin impérieux de pacification et de stabilité.

« Il m’importe de souligner, ici, mon admiration devant le vaillant combattant qu’aura été le maréchal du Tchad pour son pays et l’Afrique, pour laquelle, il s’est considérablement investi. En effet, nous garderons tous en mémoire l’engagement du Président Deby Itno contre le terrorisme en Afrique et particulièrement dans le Sahel », a reconnu M. Tshisekedi.

Pour le président en exercice de l’Union africaine, cette disparition tragique, suscite autant l’indignation, l’incompréhension que l’émoi :

« C’est avec consternation, empreinte d’une grande tristesse, que je m’exprime devant vous pour rendre mes derniers hommages à mon regretté homologue le maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno. Je n’aurais jamais imaginé que lorsque je l’ai vu le vendredi dernier à Brazzaville, en marge de l’investiture du Président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, c’était la dernière fois et que son au revoir était, en réalité, un adieu ».

Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici